Un matin de plaisir

Cette nuit là, j’étais particulièrement fatigué parce que je n’avais pas pu dormir de la journée et c’était ma deuxième nuit blanche d’affilée à cause de mon travail.

Vers trois heures et demi du matin, alors que j’étais de plus en plus somnolent, une petite Twingo rouge déboule à toute vitesse au parking abonnés. Je la suis sur les caméras de surveillance et elle finit par se garer sans encombre sur une place réservée aux employés du centre commercial avoisinant.

La procédure exige normalement que j’aille vérifier si la personne qui se gare sur ces places est réellement abonnée, mais aux vues du spectacle, je n’en fît rien.

Deux somptueuses méditerranéennes commençaient à s’embrasser et à se toucher dans la Twingo.
Pris d’excitation soudaine, je glissai ma main dans mon pantalon et tel un bourreau, fit mon office.

Cinq minutes après, alors que j’étais au bout de ma peine et que les vitres de la Twingo commençaient à devenir trop embuées pour que j’y vois quelque chose,

je sentis une main se poser sur mon épaule, c’était l’employé du matin qui venait de m’arracher à mon rêve, il était dix heures du matin et le soleil était déjà haut dans le ciel azuréen !

Après avoir copieusement engueulé mon collègue, je pris la route de ma maison, mon esprit me jouait des tours et cette fois, je pense que j’allais dormir toute la journée !

Une réponse à Un matin de plaisir

Laisser un commentaire

Partenaires