voiture

A cause d’une voiture volée

On nous signale la présence d’une voiture volée derrière une maison de campagne. Le village se situant à quelques kilomètres de la gendarmerie, je décide d’y aller avec un collègue et une stagiaire. C’est dimanche et il n’y a pas beaucoup de circulation.

Nous arrivons sur les lieux et apercevons le véhicule caché par des arbres. Nous suivons la procédure habituelle et retournons à notre véhicule, prêts à rentrer. Galants, nous laissons la stagiaire prendre le volant. On avance de 100m quand soudain, « BOUM » ! Quelqu’un nous emboutit. Non seulement la personne est dans son droit mais en plus, nous devons établir un constat.

C’est alors penauds que nous sortons de l’auto pour nous approcher du conducteur mécontent. Notre véhicule appartenant à l’armée, nous nous devons de remplir un formulaire spécial. Bien entendu, les mauvaises choses n’arrivant jamais seules, nous n’avons pas le bon exemplaire avec nous. Nous n’avons pas d’autre choix que de retourner à la gendarmerie avec la personne concernée. Il est inutile de préciser que les collègues ont bien ri en apercevant la voiture.

Continuer la lecture

Fauché par une voiture

Je m’appelle Marc Dupont et je suis capitaine de la brigade des pompiers de ma ville. Des accidents de la route, c’est un peu notre lot quotidien, mais c’est toujours différent quand cela atteint l’un de nous.

Le mardi 10 novembre en début d’après midi je reçois l’appel d’une femme, professeur au lycée Marie De Champagne. Elle nous appelle en urgence, car un jeune d’environ dix-huit ans vient de se faire percuter par une voiture. Le jeune aurait fait un vol plané de cinq mètres et aurait atterrit sur la tête. Elle nous précise qu’il est inconscient, et qu’il respire de façon très irrégulière.

Je prends avec moi cinq hommes, et je pars immédiatement sur le lieu de l’accident. Je connais très bien cette zone. La circulation y est très dangereuse, c’est une sortie de lycée qui ne compte pas moins de 1950 élèves,

et la porte principale se trouve au bout d’une rue en ligne droite. Il y a un mois, une professeur a été renversée par un motard, elle a eu quatre côtes cassées, un bras complètement broyé.

Continuer la lecture

Partenaires