sac

Pour quelques courses

J’attrape un paquet de nouilles. Bip. Le pose sur le tapis roulant. Saisis l’article suivant. Bip. A ma gauche, le cliente est submergée sous le flot de paquets qui dévalent à toute vitesse. Elle n’a pas le temps de les ranger correctement. Je souris intérieurement. Quinze ans que je suis caissière ici. Personne ne pourrait être plus rapide que moi.

Cent vingt-huit euros quatre-vingt dix, dis-je dans la direction de la pauvre femme qui se débat avec ses courses. En l’attendant, je jette un coup d’œil aux suivants : cinq en tout, qui piétinent d’impatience. Le prochain est un homme habillé classique, la trentaine, ça va être rapide avec lui, efficace. Encaisser, un bref sourire, échange de politesses, suivant. La troisième en revanche risque de me poser des problèmes : je sens son regard, pas assez rapide, semble-t-elle me dire silencieusement, établissement mal tenu, employés malpolis, n’importe quelle excuse pour lâcher sur moi toute la pression de sa journée.

Continuer la lecture

Il faut toujours bien préparer une réunion !

Je m’appelle Paul, je suis père de famille célibataire à 40 ans, comme de nombreux hommes en France.
Donc ma vie est un peu routinière.
Tous les matins je prépare ma fille de trois ans, je fais son sac, le mien, je prépare notre déjeuner et nous voilà en route.
Après l’avoir déposé à l’école, je suis allé à mon cabinet.
J’avais une réunion, une affaire de divorce, encore une.
Donc réunion avec les deux futurs anciens mariés.
Je m’installe, m’excuse de mon retard, et sors mes affaires.
Mais miséricorde, j’ai mis les affaires de ma fille dans mon sac et les miennes dans le sien.
Je suis paniqué. Je m’excuse à nouveau leur demande d’attendre en leur expliquant la situation.
Ils rient.
Je déteste paraitre gêné devant un des mes client.
C’est vrai quoi, un avocat doit être parfait ! Et me voilà ridicule.

Continuer la lecture

Partenaires