personne

Petites anecdotes à l’agence immobilière

Comme tous les vendredis après midi, j’étais seule et de permanence à l’agence immobilière dans laquelle je travaille.
Je sais par habitude que les vendredis après midi sont toujours des moments particuliers. En effet, plusieurs anecdotes le confirme. Une fois, une personne est rentrée dans l’agence téléphone portable à l’oreille. Elle est restée au moins cinq minutes à converser sans même prêter attention à moi. Je ne l’ai pas interrompue car je pensais qu’elle venait pour se renseigner sur un de nos appartements mais dès qu’elle eut terminée sa conversation, elle m’a enfin regardée et m’a dit « je suis rentrée car dehors avec le bruit des voitures je n’entendais rien », je l’ai regardée et de tout mon aplomb je lui ai répondu « ici c’est pas un endroit pour téléphoner, vous êtes dans une agence immobilière, la prochaine fois vous irez téléphoner ailleurs ». elle n’a rien dit et est repartit comme elle était entrée.
Une autre fois, j’ai une personne âgée qui est rentrée avec un petit pot dans la main, il me dit « je vien déposer mon test d’urine », je me suis retenue pour ne pas éclater de rire et lui ait répondu qu »ici ce n’était pas un laboratoire médical. Continuer la lecture

Personne n’a vu !

Comme tous les matins, mon réveil sonne infailliblement à 6h30.
Il fait froid, j’ai peu dormi, et déjà le souvenir de mon rêve si merveilleux dans lequel je ne passais pas mes nuits seule s’estompe. D’un geste mécanique je me lève, café, tartines, nettoyage, maquillage, et j’enfile ma tenue de travail. Dehors il neige.
Décembre, le froid, la boue, le ciel éternellement gris.
Je salue Nina, la concierge, personne dont le visage fatigué m’annonce l’humeur.
Pour ne pas me mettre en retard, je feins de n’avoir pas entendu le début de sa phrase qui n’en finirai jamais :
« Ah ces communistes ! Pourquoi continuent-ils à … ».
La porte claque et je file au métro. Après une heure et demi soit trois lignes de métro et sept arrêts de tramway, j’arrive à l’aéroport Sheremetevo auquel je me rends tous les jours à l’exception du jour saint.
Je salue Ania et Serguei et je m’assois derrière ma vitre pour débuter le contrôle des passeports.

Continuer la lecture

Partenaires