jeu

Une activité multi face

Les groupes venaient à peine de s’installer dans leurs tentes respectives que Kassem, un autre animateur, à l’air contrarié, m’amena un garçon d’environ douze ans qu’il tenait fermement par la manche. L’enfant ne me semblait pas craintif. Il me considéra de toute sa hauteur, se demandant bien quelle punition terrible une frêle jeune fille allait bien pouvoir trouver, comparée à la masse d’un mètre quatre vingt qui le maintenait « sauvagement » et qui s’adressa à moi.
« Salut, je te présente Youri ! Un dur à cuire ! Il s’est battu dans le car ! On a prévu un grand jeu ce matin et je ne peux pas le punir moi-même sans pénaliser les autres. Aussi.. Tant pis pour lui… »
Son regard se pencha vers le garçon
« Monsieur n’ira pas en forêt avec ses camarades et restera bien tranquillement au camps »
Le gamin détourna les yeux, boudant visiblement. Je tentais de lui adresser un sourire amical auquel il ne répondit pas.
« D’accord, et bien Youri tu vas faire du théâtre avec nous alors ? Tu peux rejoindre tes camarades là bas » lui dis-je d’un ton le plus doux du monde. Continuer la lecture

Le jeu de ma vie

8h45, la pluie tombe a mes pieds, viennent s’écraser en même temps qu’elle les secondes qui me rapprochent de la fin de ma cigarette, avant 4h30 de course et frénésie.
8h48, fin de la cigarette, dernier bouffée d’air frais et chargé de gaz d’échappements des voitures du parking avant mes 9 prochaines heures à respirer l’air climatisé, toujours trop froid, surtout en ces journées pluvieuses de décembre.
Mes yeux s’adaptant aux lumières artificielles et aux difficultés du réveil pas si lointain, je m’approche de ma boutique. Premier vérification, il y a bien d’autres employés des autres enseignes, tous le regard aussi perdu que le mien, se laisse guider par la monotonie du calme avant la tempête. Le bruit entêtant des lourds rideaux de fer, proches ou lointains, se font entendre de ci de là, au rythme des ouvertures de 75 autres magasins de la galerie.
Première gymnastique du matin, le rideau a peine relevé d’un mètre, le bip bip des boutons de l’alarme résonnant toujours dans ma tête, je m’engouffre dans l’obscurité du magasin silencieux.
Continuer la lecture

Partenaires