club

1ère journée inoubliable dans ce club

En 2003, finissant l’école début-juin, j’ai effectué une demande de stage auprès de Cholet-Basket, club de basket professionnel de basket de ma ville natale, dans le domaine de la communication, pour une durée de deux semaines. Ayant effectué ce stage, les membres du bureau furent enchanté et m’offrirent un t-shirt et un short du sponsor du club. Ensuite, je proposais mes services si un besoin ultérieur survenait. J’ai donc effectué une semaine de plus en 2004 et 2006 pour la mise à jour du site. Entretenant ainsi une excellente relation avec le Responsable communication du club, il me proposa au début de la saison 2007-2008 de devenir bénévole à la rédaction d’article sur les matchs de l’équipe. Mon rôle était donc d’assister aux matchs et de rédiger en direct un petit résumé de ceux-ci.
J’ai donc accepté sans hésiter et je me retrouvais dès le premier match en tribune de presse, accompagné d’un PC portable, au milieu de journaliste professionnels. Sachant que j’allais passer environ deux heures assis sans pouvoir me déplacer, j’achetais par précaution un verre de Coca. A l’échauffement, un ballon fut, malencontreusement envoyé dans ma direction et renversa le verre de Coca … sur moi. Tous les regards se braquèrent sur moi et je me retrouvais alors dans une situation inconfortable. Continuer la lecture

Nouvelle patrie, nouvelle saison !

Un bruit assourdissant fait trembler les murs du vestiaire. Je finis de lacer mes chaussures et me prépare à gagner le couloir qui mène au terrain. Dans ce décor désuet, mon pays me semble bien loin. Mon université avec ses installations modernes aussi. Mon agent m’avait prévenu que la situation pour une jeune recrue n’était pas facile. Encore moins si la recrue en question est américaine. Moi, le « rookie », le bizut, je devais faire mes preuves.
La salle est petite. Bien plus petite que les gigantesques « arenas » de chez moi. Mais dans ce gros gymnase rempli comme un oeuf, l’air est suffocant et la tension palpable. Être basketteur professionnel en Grèce est loin d’être une sinécure. La pression médiatique et populaire est étouffante et les joueurs ne sont pas épargnés. Le comportement des supporteurs, enthousiastes certes, frôle parfois le fanatisme.
C’est pourquoi je dois réussir ce premier match à domicile. Les fans ne pardonneraient pas un début de saison raté. Je sens depuis mon arrivée toute l’attention (et la tension) qui entoure mon nouveau club. La préparation d’avant-saison m’a convaincu que cela n’allait pas être une partie de plaisir.
Pour tout dire, j’ai le ventre noué et je n’ai même pas eu la force d’allumer mon baladeur et d’écouter un peu de musique afin de me motiver.

Continuer la lecture

Partenaires