camion

le chat rescapé des flammes

Je n’avais jamais pensé que mon entrée dans la caserne des pompiers me donneraient l’opportunité de pouvoir exercer mon métier aussi rapidement dès la première soirée. Je pensais qu’en tant que nouveau parmi le corps des pompiers ne me donnerait que le statut équivalent pour nettoyer le camion et d’autres tâches que l’on donne en premier lieu. Pourtant l’alarme a sonné et le chef a demandé ma présence à ses cotés pour affronter les flammes dans un quartier résidentiel de la banlieue ouest. A peine ai-je eu le temps d’emporter mes affaires avec moi que le camion démarrait en trombe dans la nuit, profilant son éclaireur dans les nuits sombres de New York. Une si belle ville pendant la nuit où personne ne doutait de l’incendie qui ravageait une des résidences. La radio diffusait les dernières nouvelles pour mieux communiquer avec les ambulances et dégager la route un maximum pour permettre le passage du van. Ce n’était pas la première fois que je montais dans ce camion rouge étant donné les divers formations qu’on a pu passé avant d’avoir officiellement le titre de sapeur pompier. Je me souviens encore de la première fois que j’en ai aperçu un dans la rue lorsque j’étais plus jeune et maintenant, je me dis souvent que j’ai eu beaucoup de chance d’avoir pu faire le métier que je voulais depuis toujours.
Continuer la lecture

Pour un camion de liquide !

Alors que je travaillais dans un magasin Leclerc en tant que job étudiant, je m’occupais de décharger les camions avec un chariot autoporté (un Clark), poste que j’affectionnais beaucoup puisque que je suivais des études de logistique.
Mon chef,un homme bourru mais fort sympathique au fond, vient me voir pour m’annoncer que le lendemain matin j’aurais une grosse livraison de liquide. Il me rappela donc que je devais penser avant de partir à mettre le fenwick à recharger pour ne pas avoir de soucis de panne.
J’y pensais toute la journée et le moment venu, je m’en vais chercher le chargeur, le branche à l’engin et je débauche l’esprit tranquille, le sentiment d’avoir préparé correctement mon travail de demain.
Le matin en question, j’arrive donc motivé pour cette grosse livraison et dés que le camion se présente je débranche l’engin, y monte, tourne la clé et là ! « Batterie bientôt vide » ! C’était pas possible, j’étais certain d’avoir branché l’engin avant de partir.

Continuer la lecture

Partenaires