bureau

Rencontre virtuelle au bureau

A 322 mètres de hauteur je suis, au 43ème étage je suis établis, premier bureau à droite. J’ai été muté à New York il y a 2 ans au service exportation dans une grande boîte de communication.
Mon siège est en cuir, mon écran d’ordinateur dernier cri, un chien en plastique qui oscille la tête quand on le tapote, une secrétaire dévouée et pourtant il me manque quelque chose.
Mon appartement est au cœur de Manhattan mais ses murs me paraissent chaque jour plus gris et je ne me fais toujours pas aux mœurs Américaines. Ma seule compagnie, une fois mes collègues carriéristes quittés, est ma chienne Dora. Mes week-ends sont bières et films, jogging et ennui.
C’est alors que j’ai décidé à tout hasard de m’inscrire dans l’ère du temps en créant une fiche profil sur un site de rencontre américain. Le site n’est pas réconfortant, des milliers de photos se suivent comme dans un supermarché… Refusant de m’arrêter au physique, je remplis mon annonce avec ceci : «  Martin, 31 ans mais crois en paraître plus, peut-être un peu macho mais semble être grand enfant inoffensif. Profession : délègue son travail. »

Continuer la lecture

Chaque chose à sa place

5h: Le réveil sonne. Difficile de se lever. J’ai l’habitude pourtant…
5h45: horaire du bus. Ne pas le rater, ne pas arriver en retard, je déteste ça.
6h: Arrivée au boulot. Le bonjour habituel à la chef qui guette notre arrivée à l’entrée, le rituel de la signature de la feuille de présence.
Ranger ses affaires dans le vestiaire, enfiler sa blouse de technicienne de surface, nouvelle appellation politiquement correcte de femme de ménage. Plus respectueuse? Je ne sais pas.
Sortir son chariot, préparer les sceaux, les balais, les éponges, les chiffons. Penser à prendre le produit de savons, les rouleaux d’essuie-mains.
C’est bon, tout est là.
Et c’est parti.
Longer les longs couloirs impersonnels, pousser le lourd chariot dont les roulettes ont du mal à fonctionner, et faire la ronde, monotone, des bureaux et toilettes de l’entreprise.
Et comme toujours, terminer par le bureau de M. X. Le meilleur pour la fin!

Continuer la lecture

Partenaires