Sécurité (publique) :


La mer n’arrête pas le feu

Quinze ans de métier,quinze ans de routine,mais une routine bien diffèrente de celle de Paris: ici le gris du bitume se répercute au creux des vagues les jours d’orages,ces jours où il y a parfois tant à faire…

Je suis pompier,un métier devenu une passion,mais si ce ne fut pas une vocation.Mon rêve? La mer, depuis toujours.

Issu d’une modeste famille des Ardennes,j’ai quitté ces terres pour l’ivresse de la houle il y à maintenant dix-huit ans. Après trois ans passé à écumer les bars de Toulon en qualité de barman,de serveur, et de maintes autres choses, la chance m’a souri: je me suis inscrit dans le corps des pompiers. Une formation hardue, des heures d’exercices et je passai pompiers professionel, spécialisé dans l’intervention en mer.

Un bateau qui s’enflamme, j’accours: je suis l’extincteur de notre république.

Aujourd’hui, le temps a passé, je vis des jours quasiement paisibles, autant qu’ils peuvent l’être dans ce métier. Et des souvenirs me viennent…

15 juin 1988: deux ans de métier seulement, je débute et pourtant j’ai vu mon lot de drames. Une certaine habitude, un certain recul s’installe par rapport à la rare tension liée à cette profession.
Continuer la lecture

Le champ de cannabis

Avec mon collègue, nous roulions sur la départementale afin de regagner le commissariat, quand en passant à proximité d’une propriété, j’aperçus des plantations de cannabis recouvrant une haie.
Aussitôt nous nous sommes arrêtés afin d’aller voir si je ne m’étais pas trompé. Seulement à notre arrivée ce fut la stupéfaction, nous découvrions un champ entier de cannabis dont la hauteur des plants était phénoménale.
Nous avons prévenu aussitôt les autorités compétentes et sommes allés à la rencontre des propriétaires des lieux. Et là, de nouveau stupéfaction, alors que je pensais que nous allions nous retrouver devant de gros trafiquants, il s’agissait en réalité d’un directeur d’école avec son amie professeur. Tous deux ne discutèrent pas des charges et avouèrent cultiver le cannabis pour leur propre consommation. Ils s’étaient en réalité laisser submerger par l’ampleur de leur petite plantation réalisée quelques années plus tôt.

Continuer la lecture

Partenaires