Restauration :

La dame aux paroles incompréhensibles

Cela faisait  2 semaines que j’étais caissier à Mc Donald, (job étudiant par excellence). Un soir, je pris la commande d’une dame qui commandait pour tout sa tablée, c’est-à-dire une bonne quinzaine de personnes et aussi extraordinaire que cela puisse paraître, elle connaissait exactement le menu de tous ses invités. Les avait elle appris par cœur ? Où bien simplement ,une mémoire hors du commun ? Quoi qu’il en soit, je pris sa commande. Je remplis copieusement pas moins de 5 plateaux, les hamburgers empilés les uns sur les autres formait une vrai foreteresse de carton. Mais quelques minutes après l’avoir servie, elle revint vers moi en brandissant un des hamburgers telle Jeanne d’Arc partant à l’assaut. Alors que je m’en voulais déjà d’avoir mal pris sa commande et me culpabilisais en parjurant à tort et à travers contre moi-même dans un mélange d’arabe et d’anglais. C’était plus une pression auditive puisque je ne comprenais pas grand-chose à ce qu’elle me disait. Tous les regards s’étaient alors tournés vers elle et moi évidemment. Y avait-il quelque chose qui clochait dans son hamburger ? Je le prends, je l’ouvre, je regarde, rien de spécial. Pendant ce temps, son flot de paroles incompréhensibles continuait à se déverser. Je crus comprendre qu’elle m’avait commandé un hamburger sans steak, je m’exécutais (le stresse me fit oublier la bizarrerie de sa commande) et lui donnais avec toutes mes excuses.

Continuer la lecture

un homme insatisfait

Lors de l’un de mes services du soir dans le restaurant où je travaillais à l’époque, un client vient me passer commande pour une pizza à emporter. Je prends note et descends en cuisine pour en informer le chef. Celui- ci me répond qu’elle sera prête d’ici une quinzaine de minutes.
Je préviens l’homme pour l’attente et l’installe à une table libre.
Le temps s’écoule, l’homme attend. Enfin la commande est faite. Je donne donc la boîte en carton contenant sa pizza. J’imprime le ticket de caisse, annonce la somme à payer. L’homme ouvre la boîte (je présume à ce moment là, que la faim a attisé sa curiosité)
Il me dit brusquement : « Je ne prends pas cette pizza, elle ne me convient pas. »
Etonnée je lui demande pourquoi, ce n’est pas ce que vous aviez commandé ? Trop cuite ?
«  Non non, me répondit-il. La pizza est trop grande elle ne rentre pas dans la boîte ce n’est pas pratique. »
Stupéfaite de cette réponse pour le moins inhabituelle, je prends la boîte en carton essaye de rentrer les bords de la pizza, au bout de quelques essais je réussis à fermer le carton.

Continuer la lecture

Partenaires