Relation sexuelle au lycée

Je venais de finir mes études, ayant passé un concours avec brio, je cherchais donc à intégrer un centre hospitalier où je pourrait appliquer tout ce que l’on ma enseigner.
La tache était rude. En effet, les infirmières qui sont recrutées doivent avoir un minimum d’expérience avant de trouver un poste qui leur convient.
Je me suis donc tournée vers un lycée situé à quelques pas de chez moi.
Aussitôt dit, aussitôt fait, ma candidature envoyée et l’entretien passé je commençais donc lundi à la première heure dans un CDD de 1 mois pour faire une période dite de « test ».
Je suis arrivé dans ce lycée surpris qu’il n’y ai aucune fille, après renseignement l’on ma dit qu’il s’agissait d’un lycée professionnel et que les filles se faisait rare dans ce lycée, ce qu’on avait omis de me dire.
Le premier patient arrive, il s’agissait évidement d’un garçon, plutôt mignon je dois dire.
Il me dit qu’il a un mal de ventre atroce, je l’invite donc a s’allonger sur la table pour que j’examine ce qu’il peut bien avoir.
Je commence à lui appuyer sur certaines zones du ventre bien défini comme l’on m’avait appris à l’école et lui demande s’il ressent une douleur quelconque.

Il me dit que non, je lui demande donc où a-t-il mal.
Et là a ma grande stupeur il prend ma main et la pose sur son boxer. D’un geste brusque je retire ma main et je lui demande ce qu’il fait.
Il me rétorque que c’est ici qu’il à mal et que ça correspond au bas du ventre (un peu trop bas à mon goût).
N’ayant pas envie de perdre mon poste, j’exécute et je commence à lui toucher le sexe.
Au fil des secondes, il commençait à avoir une érection.
Je commençais à être très excitée et dans un élan de folie je commence a lui faire une fellation.
Il ne s’y oppose pas et à même l’air d’être heureux de ma prise de responsabilité, au bout de cinq minutes il me demande si je voulait aller plus loin, je lui ai répondu que oui et c’est à ce moment précis qu’il commença à me déshabiller laissant apparaître ma large poitrine. Mon tailleur remonté et mon string enlevé, il commença à me prendre en levrette sur la table qui m’avait auparavant servi à l’examiner.
J’avais des frissons dans tout le corps. C’était bon !
Tout à coup la sonnerie retenti, ce n’était pas celle qui annonçait la récréation mais bien celle qui me prévenait de l’arrivée éventuel d’un autre patient.
Paniquée, je lui ai demandé de se cacher dans le petit local derrière la salle d’examen.
N’ayant pas le temps de remettre mes vêtements j’ai donc remis ma blouse blanche par dessus étant totalement nue en dessous ce qui donnait un peu plus d’excitation à mon angoisse.
Le patient était un jeune homme qui venait simplement me demander les horaires d’ouverture et de fermeture de l’infirmerie, une fois partit je suis revenu dans le local, mais n’étant plus bouillante comme auparavant j’ai demander au garçon de partir et de rejoindre sa classe.

Laisser un commentaire

Partenaires