Médias :

1ère journée inoubliable dans ce club

En 2003, finissant l’école début-juin, j’ai effectué une demande de stage auprès de Cholet-Basket, club de basket professionnel de basket de ma ville natale, dans le domaine de la communication, pour une durée de deux semaines. Ayant effectué ce stage, les membres du bureau furent enchanté et m’offrirent un t-shirt et un short du sponsor du club. Ensuite, je proposais mes services si un besoin ultérieur survenait. J’ai donc effectué une semaine de plus en 2004 et 2006 pour la mise à jour du site. Entretenant ainsi une excellente relation avec le Responsable communication du club, il me proposa au début de la saison 2007-2008 de devenir bénévole à la rédaction d’article sur les matchs de l’équipe. Mon rôle était donc d’assister aux matchs et de rédiger en direct un petit résumé de ceux-ci.
J’ai donc accepté sans hésiter et je me retrouvais dès le premier match en tribune de presse, accompagné d’un PC portable, au milieu de journaliste professionnels. Sachant que j’allais passer environ deux heures assis sans pouvoir me déplacer, j’achetais par précaution un verre de Coca. A l’échauffement, un ballon fut, malencontreusement envoyé dans ma direction et renversa le verre de Coca … sur moi. Tous les regards se braquèrent sur moi et je me retrouvais alors dans une situation inconfortable. Continuer la lecture

Agent de presse le soir d’un match

Aux alentours de l’âge de 14 ans, le métier de journaliste m’attirait énormément. Mon père connaissant M. Audouin, commentateur des matchs de football sur RTL pour la région Ouest, lui demanda, sans me tenir au courant, si une soirée de stage était possible. Un jeudi soir, le téléphone sonna, ma mère décrocha et me tendit le téléphone. Mon père, qui était au bout du fil me demanda sans précision,  » Que fais-tu samedi soir ?  » et je répondis sans hésiter  » Rien « . Il rigola et m’annonça  » Alors tu seras au match Nantes-Bordeaux en tribune de presse « .
Nous voilà donc partit le samedi, mon père ayant également obtenu une place présidentielle. Je me retrouvais donc au Stade de la Beaujoire, au milieu de la tribune de presse, avec un casque sur les oreilles, découvrant le métier de journaliste. A la fin du match, une nouvelle surprise m’attendait. M. Audouin avec qui j’étais, m’annonça :  » Viens, nous allons à la sortie des vestiaires pour effectuer les interviews « . Je pénétrais alors en salle de presse, où se trouvait tous les journalistes que j’entendais à la radio ou voyait à la télé d’habitude. Les deux équipes sortirent des vestiaires, je me trouvais là, à côté de mes idoles, sans pouvoir dire un mot, juste observer et profiter.
Continuer la lecture

Partenaires