Les clients du magasin !!!

Je travaille dans un magasin qui vend des cadeaux et son ouverture est à 9h du matin. Tous employés doivent entrée à 8h30.
J’habite à 10km de mon lieu de travail et comme tous les jours, je dois prendre le bus pour arriver à mon travail, mais ma journée s’annonçait mal, j’ai raté l’heure ou l’embouteillage n’est pas vraiment persistant et pour cela, j’ai dû arriver en retard à mon travail.
Notre superviseur de travail m’a convoqué dans son bureau en me disant de ne plus recommencer ce retard et qu’il n’accepte pas d’excuse, ni d’explication de ma part et que je doit respecter les règles de travail pour mon bien.
Après ses phrases piquantes, j’ai repris mon poste, fait quelque ménage ainsi que quelque rangement pour donner une nouvelle image à mes étagères.
Un client vient vers moi et me dis : si vous voulez offrir quelque chose à quelqu’un qui vous ai très cher, lequel de ses deux choses choisiriez vous, en me montrant une boite à bijoux fantaisie et un tableau imprégnant d’une bouquet de rose et une écriture qui dit : « Je t’aime » tout simplement.

Je lui ai proposé le tableau et il m’a demandé pourquoi. Je lui est répondu que l’écriture reste dans nos cœurs alors que les bijoux peuvent se perdre et qu’on oublie facilement.
L’homme me remercie et achète en même temps le tableau et les bijoux. Après avoir payé, il revient vers moi en m’offrant la boite à bijoux et en me disant que je suis quelqu’un de très sociable et qui sait exprimer ses sentiments envers les autres.
J’ai refusé son cadeau en lui disant que ça fait parti de mon travail de donner des conseils au client mais il m’a supplié de le prendre alors je l’ai pris et le remercie de sa générosité.
Quelque heure après, une grande dame entre dans le magasin et défile dans les rayons mais quelque minute après elle s’est évanouie sur le sol. Je me suis précipité vers elle et appela mon collègue de travail pour qu’il appelle les secours. En attendant les secours, j’ai fait un petit massage à ses mains et avec une gazette, je lui ai donné un peu d’air. Au bout de quelque seconde, elle a ouvert les yeux et son premier phrase est : donnez moi à boire. Mon collègue lui a cherché de l’eau et la fait boire. Le secours arrive et elle nous remercie avec une voix très très basse
La grande dame partie, nous nous sommes retourné à nos postes et suit la cour de la journée comme tous les jours…

Laisser un commentaire

Partenaires