Le retard de la boulangerie

C’était il ya quelques années, lorsque j’ai commencé comme apprenti dans la boulangerie de mon voisin, et étant nouveau il était de soi que c’était moi qui devait faire toutes les tâches qu’on pourrait appeler d’ennuyeuses, très ennuyeuses même.
Bref, je devais me lever tous les jours à 2h du matin, prendre mon vélo, et rejoindre la boulangerie qui était à environ 5km de chez moi (alors que mon voisin, lui, profitait de sa nuit),n’ayant pas de voiture, je vous laisse imaginer lorsqu’il pleuvait ou neigeait. Je devais entre autre réceptionner toutes les matières premières qu’on nous livrer : farine, sucre, levure etc., préparer les pâtes pour le pain, les croissants, et nettoyer tout ce qui pouvait être nettoyé, pour qu’à 6h la cuisson commence.
Pendant les vacances d’été, mon voisin me fit confiance et me laissa gérer la boulangerie pour une durée d’une semaine, pendant qu’il prenait des vacances, et embaucha un nouvel apprenti. Enfin, j’étais le chef, le maitre absolu, et je faisais faire au nouvel apprenti tout ce que je faisais avant qu’il n’arrive, et bien sure il n’a pas échappé à la corvée de 2h du matin.

La semaine me parut courte, et déjà samedi, et ce soir là il y’avais un match de foot, et tous mes amis étaient réunis chez moi. Une fois le match fini je les ai tous mis dehors car je savais qu’une longue journée allait m’attendre. Je mis le réveil à sonner à 4h du matin et j’allais me coucher.
Une fois réveillé, je me senti une pleine forme, comme si j’avais dormi 10h d’affilé. Je regarde le réveil, et là, rien. Il est éteint. Pris de panique, j’allume la lumière, rien. Je prends le téléphone, rien, pas de tonalité. Je compris alors qu’il y eut une panne de courant. A peine lavé et habillé, je me rendis à la boulangerie. Chose surprenante, elle était ouverte et les clients étaient déjà là. A ce moment là j’appréhendais le fait d’y entrer mais j’y suis rentré quand même. L’apprenti était à la caisse et ne vendais que des baguettes, et mon voisin lui les faisait cuire derrière.
Voila, en fait, il était 10h du matin, le nouveau avait juste réussit à faire la pâte à pain, et rien d’autre, mon voisin était arrivé à 8h du mat et il n’était vraiment pas de bonne humeur.

2 réponses à Le retard de la boulangerie

  • Bonjour,
    j’ai découvert votre site il y a quelques jours, c’est un endroit ou je me sens bien. Merci pour tout !

  • A 10h du matin, l’été, tu vois pas qu’il fait JOUR ???? Et le jour t’a pas réveillé (ben non, hein, t’avais bien clos tes volets, d’où pas de bruits de la rue non plus). Tout ça pour ne pas dire que tu t’étais bourré la gueule ! Ben oui : au temps des réveils électriques, y’avait encore des montres, et pas chères du tout, et des réveils mécaniques pour les lendemains de biture (driiiing drinnnng !!) et les veilles d’exam (mécaniques, j’ai dit). En fait… Si c’était juste l’histoire d’un alcoolo (pas de permis = vélo) qui bossait au noir ? D’où, encore bourré, peut pas lire l’heure à sa montre, ou au clocher du coin, ou l’enseigne de la pharmacie, ou… et arrive « pas frais » à la boulangerie.
    Parce que, mon vieux : un apprenti, il est en formation et doit rendre des comptes. Il ne « forme » pas d’autre apprenti.

Laisser un commentaire

Partenaires