Le jour où j’ai confondu une bombe avec un lamantin

Officier dans la Marine Nationale depuis bientôt trois ans ,en tant que Détecteur ,je pars régulièrement pour des missions plus ou moins longues d’un océan à l’autre.
Mon rôle est de détecter des dangers immergés (mines ,obstacles naturels) et autres détails sur lesquels je ne m’attarderai pas.
Le métier commence à rentrer … enfin ,c’est ce que je croyais jusqu’à il y a six mois.
Et oui ,il a donc six mois ,je suis parti en mer, une fois de plus, en direction de la Guinée .
Les jours s’écoulaient tranquilles ,un peu répétitifs …
Il s’est passé un mois ,puis deux jusqu’au jour où ,en approchant des zones côtières de Guinée où je devais faire escale , j’ai vu sur mon écran de surveillance une forme longue et un peu arrondie vers le fond de la mer.
Ca avait l’allure d’une torpille ou d’un vieil obus . J’appelle directement un collègue ,dubitatif.
« On devrait aller voir ce que c’est ce truc ,c’est bizarre ; les sons que j’entends ne me disent rien mais ça paraît louche» dis-je.
« T’as raison » me répond mon collègue, tout aussi surpris par cette découverte.
« Je vais envoyer une équipe de plongeurs-démineurs en visite ! »dis-je.

Deux heures plus tard ,aucune nouvelle des plongeurs qui ne s’étaient même pas pris la peine de venir me faire un compte rendu de ce qu’ils avaient vu ,de l’éventuelle bombe qu’ils avaient peut-être désamorcé !
Puis ,je regarde mon écran ,et ne voit plus la forme …

J’appelle un des plongeurs pour lui demander des explications.
Voilà ce qu’il me répond en gloussant puis riant à gorge déployée : « Ta bombe ! Elle était très mignonne et tout aussi dangereuse qu’un poisson rouge !
C’était un lamantin, ou une sirène ,pour les plus romantiques ,comme on dit ! On lui a sauvé la vie à la belle !». Il riait de plus belle accompagné d’une partie de l’équipage.

« Un lamantin ? »ais-je répondu ,très surpris mais surtout rouge de honte.

« Tu te laisse charmer par les sirènes toi ,maintenant ? » repris le plongeur plié en quatre.

Le lamantin s’était coincé entre le cadavre d’une vieille barque de pêcheur et un rocher ;ce qui m’avait donné l’impression que c’était un objet inerte …

Cette erreur m’a valu d’être renommé : La petite sirène. Pas mal pour un militaire non ? Je sais maintenant que je ne prendrai plus des initiatives aussi rapidement ,à la légère. Enfin ,le ridicule ne tue pas même si je ne suis pas fier .Et puis ,il faut voir le bon côté des choses ;si je n’avais pas envoyé une équipe de plongeurs ,le lamantin serait toujours retenu prisonnier …

Laisser un commentaire

Partenaires