La voiture des braqueurs

Je suis actuellement assistante de direction en restauration.
Cette histoire s’est déroulée il y a plus de deux ans, donc j’étais encore juste employée.
L’ouverture du restaurant, se fait avec un responsable et deux employés.
Ce jour la, j’étais un petit peu en retard.
J’arrive, à 4H50 aux abords du parking, ce parking, très grand, comporte une entrée et une sortie, qui se fait sur une même rue, à sens unique.
Donc quand on s’engage sur cette route à sens unique, sur la droite, l’entrée du parking, et 20 mètre plus loin, la sortie du parking. M’engageant sur le parking, je vois une voiture quitter ce même lieu, sur le quel je suis entrain de m’avancer.
Un peu surprise, interpellée et tout de suite un peu inquiète de cette chose anormale, j’avance doucement, pour me garer prés de la porte d’entrée du restaurant.
Coupant le contact, quel fut pas ma surprise en voyant arriver derrière moi, gyrophare hurlant, deux voiture de police ;
Je sors craintive et apeurée de ma voiture, deux policiers sortent de la première voiture, et un homme et une femme de la deuxième.

Un des hommes vient à moi et me dis « vous travaillez ici ? » « Oui je commence à 5h », il me dit de rester à ma voiture, car quelqu’un à appeler la police de l’intérieur du restaurant.
Les trois autres policiers s’engagent entre les quatre murs et retrouve ma responsable terrifiée.
Ma collègue, la deuxième employée arrive à son tour.
On est toute les deux contraintes de rester dehors pour le moment. Arrive enfin la directrice du restaurant.
Elle discute avec les policiers, et la responsable.
Les policiers nous font rentrer.
Il m’interroge, sur ce que j’ai vu.
Quelle voiture ? Combien de personne a bord ? L’attitude ? … il s’avère que mettant la clef dans la serrure à 4H30 du matin, la jeune chef d’équipe a été accosté manu militari par trois hommes cagoulés et armées, cachés au coin du mur.
Deux hommes ont fait le tour du rayon, l’ont emmené jusqu’au bureau, et l’on trainé par les cheveux jusqu’au coffre, l’un des braqueurs, lui a collé son pistolet sur la tempe et lui a crié « donne-moi la recette ! ». La jeune femme de 22ans, perdue et apeurés a commencé à lui donné la recette des sandwiches…
l’homme lui dit « j’veux l’argent ! Donne-moi l’argent ! ».
Le second homme dans le bureau, crie à l’autre resté prés de la porte à faire le guet « tire si quelqu’un approche ! ».
La femme ouvre le coffre, ils se servent, courre vers la sortie, puis vers la voiture qu’ils avaient caché derrière le restaurant.
Ils s’enfuient et quitte le parking en trombe, au moment où j’arrive… donc le « tire si quelqu’un approche !»… le quelqu’un c’était logiquement moi…

Laisser un commentaire

Partenaires