L’éveil d’un enfant en maternelle

Ce métier connaît plein de préjugés, les gens pensent qu’il s’agit d’une garderie pour soulager les parents qui travaillent.
ou encore lorsqu’on demande aux enfants ce qu’ils ont fait à l’école et qu’ils répondent  » j’ai joué », alors les gens s’arrêtent à cette idée, l’école maternelle on fait rien, ça sert à rien on « joue ».
Mais le métier de professeur des écoles en maternelle ce n’est pas que ça. Nous avons en face de nous une trentaine de petits êtres, d’adultes miniatures qui ne parlent pas tous forcément tout à fait encore, en soif d’apprendre à découvrir le monde et eux-mêmes.
Et oui le métier de professeur des écoles consiste à éveiller l’enfant au monde qui l’entoure et à ses propres capacités à modifier ce monde, à devenir un futur citoyen dans la société, on forme ces petits êtres à devenir nos remplaçants !
On ne le sais pas forcément mais il y a un programme officiel à suivre et un projet pédagogique à construire tout au long de l’année. Et pour cela il existe plein de méthodes, de pratiques ludiques et pédagogiques.
Il faut être conscient que lorsqu’on a une classe en face de nous, c’est un cas et une histoire, un contexte unique appartenant à chaque enfant.

Il faut prêter une particulière attention à chaque cas, parfois une pratique différente à chaque cas. Se métier nous oblige à remettre nos pratiques et méthodes en question à chaque moment. Il faut réussir à transmettre le contenu du programme scolaire au travers d’activités et de jeux ludiques et pédagogiques, l’enfant apprend sans s’en rendre compte, il évolue, mentalement et physiquement par des jeux et activités qui lui plaisent, qui le divertissent, qui l’amusent.
Cette mise en place de notion en travers du jeu pose bien des problèmes et nécessite une grande créativité, une grande imagination.
Dans mon cas je souhaite passer aux enfants l’attrait de l’art et l’ouverture d’esprit. par exemple faire dessiner un tableau connu mais quand même assez simple, de kandisky ou Matisse à l’envers et sans le savoir, lorsque l’enfant retourne sa peinture il découvre une production proche du modèle et se surprend lui même de ce qu’il est capable de faire. Il faut éveiller cette surprise au travers d’activités et de domaines variés. J’essaie également de prendre en compte le vécu, l’expérience de chaque enfant en compte pour les intéresser, pour les impliqué dans le savoir. Par exemple dans le cas d’une création de conte je demande à chaque élève de poursuivre l’histoire avec leurs propres idées, réelles, vécues ou fictives afin de leur faire prendre en compte les dimensions du réel et de l’imaginaire. Il faut éveiller l’imaginaire et la créativité de l’enfant, il faut par le biais d’activités ludiques les faire apprécier la structure scolaire et leur en faire comprendre les enjeux, la maternelle est leur première mise en contact avec le système éducatif, il ne faut pas les en dégoûter.
Etre professeur des écoles c’est savoir faire preuve de patience, d’indulgence, d’ambition, d’objectivisme, d’adaptation, de remise en question personnelle, de communication mais également d’autorité, cela prend du temps, beaucoup d’énergie, de réflexion. Etre professeur des écoles c’est tout cela.
Un préjugé souvent revenu aussi « les profs ont trop de vacances » mais quand on prend en compte le temps qu’il faut pour créer et inventer les activités ludiques adaptés à chaque cas d’élève, quand on pense aussi qu’une trentaine d’enfants c’est quand même beaucoup de bruits, de mouvements. Heureusement l’équipe pédagogique est présente aussi pour veiller à la sécurité, l’hygiène et au bon déroulement de l’activité pédagogique en classe.
Ce métier est un métier riche et enrichissant où on se trouve, même en tant qu’adulte, à s’éveiller et s’émerveiller avec les enfants !

Laisser un commentaire

Partenaires