Jeux vidéo et enfants

L’été dernier, je travaillais dans un centre de vacances sur la Cote Basque . Thème de la colo : Le cirque.
Ce jour là, on avait prévu d’emmener les enfants à la plage pour une grande veillée spectacle avec échasses et cracheurs de feu.
Tout un programme.
Le centre avait donc dû louer un autobus avec chauffeur pour l’occasion, auprès d’une société locale.
On décolle vers 18h, la représentation étant prevue pour 20h.
Les piques niques sont chargés, les enfants assis.
Ils sont tous là ,on peut y aller.
Le chauffeur décide de mettre la radio, histoire d’installer une bonne ambiance dans le car.
Tous fatigués par la nuit précédente ( AAAhh, les beuveries tardives dans l’animation!)nous décidons de faire un tour de garde , pour qu’on puisse se reposer un peu avant d’attaquer la soirée qui nous attends. Mais imaginez vous à essayer de dormir avec les Village people en boucle et en stéréo dans les oreilles, deux heures durant.

Les enfants ont d’ailleurs un grand talent pour le chant quand ils veulent.

Enfin arrivés à destination, on fait descendre tout le monde, y compris les animateurs dont certains dorment debout.
Je m’arrange avec le chauffeur pour le retour, lorsqu’un anim vient me voir et me dit qu’il manque un petit dans le groupe.
Je recompte et m’apercois qu’effectivement Hugo, 5 ans, manque à l’appel. Réunion express des anims. On jette un coup d’oeil dans le car, pas d’Hugo.
J’appelle alors la directrice qui était restée au Centre.
Pas d’Hugo non plus. On questionne les enfants , on regarde autour du bus, dans les boutiques alentours: pas une trace du petit. Mince! où peut il bien être.
D’un accord commun, le groupe part pour le spectacle pendant que deux d’entre nous entament les recherches.
Après être allés au commissariat, nous revenons livides et angoissés vers le bus.
Alors que je m’aprête à apeller les parents,le chauffeur coupe sa radio pour nous aider à trouver une solution et decends du véhicule, son téléphone portable à la main.
Deux policiers nous avait rejoint, lorsque soudain nous entendons des sons électroniques ininterrompus,vers l’arrière.
Pourtant sûre de n’avoir vu personne dans le véhicule, je m’empresse d’aller voir d’où proviennent ces bruits.
C’est alors que j’aperçois de la lumière dans l’entrebaillement des WC mobiles de l’appareil.
En ouvrant, je vois Hugo assis sur la cuvette, une game boy à la main, qui entonne le refrain de YMCA entre deux sons de touches.
 » Hugo? Tu n’as pas entendu qu’on t’avait appelé? »-  » Ben non, je viens d’arriver au niveau 3″.

Je hais les Game boy.

Laisser un commentaire

Partenaires