Gardiennage au château de la Loire

L’après-midi prenait fin au château de Chenonceau, l’un des plus beaux châteaux de la Loire.
Le site était plutôt calme, la saison touristique commençant à peine.
Ce jour là, j’étais devant les écrans de surveillance des différentes salles.
Les caméras venaient d’être installées l’hiver précédent et, la première fois où ce poste m’avait été attribué, j’avais trouvé ça sympathique.
Au moins il ne fallait pas rester debout en plein cagnard sur le parking pour guider les visiteurs ou être à la grille et déchirer les tickets de tous les groupes.
Cependant examiner huit heures durant des salles presque vides où seuls quelques japonais déambulent devenait tout de même rapidement fatigant.
Une famille observait les meubles du Cabinet Vert, un groupe de personnes âgées s’extasiait devant les vitraux de la Chapelle…
Voilà qu’un jeune couple se pointe sur l’écran du hall d’entrée et descend directement aux cuisines du château.
Jusque là, rien d’extraordinaire…

Mais voilà que sur mon petit écran, je vois les deux tourtereaux qui s’embrassent de plus en plus goulûment.
Ils sont seuls dans la pièce et n’ont pas remarqué ce petit point rouge dans le coin de la pièce qui indique qu’ils sont observés.
Et voilà que madame s’assoit sur la table en bois et commence à enlever sa chemise.
Et monsieur sort son appareil photo et joue au grand photographe de mode…
J’empoigne le micro.
« Mesdames, Messieurs, nous vous rappelons que les flashs sont interdits dans l’enceinte du château. Merci de votre compréhension et bonne visite. »
C’est vrai, j’aurais pu les laisser continuer, mais le voyeurisme sur un si petit écran de télévision, c’est vraiment pathétique.
Alors que les voir, affolés, se rhabiller en hâte et regarder partout jusqu’à tomber sur la caméra, ça, c’était vraiment drôle !!!

Laisser un commentaire

Partenaires