Erreur sur le trajet du train

Nous sommes samedi midi et je suis dans le TGV à destination de Paris. Le train doit s’arrêter à Besançon quelques minutes avant de repartir en direction de Dijon. Comme à mon habitude, j’en profite pour discuter avec un collègue et le chef de quai.

Une jeune femme s’approche de nous et cherche à savoir si le train s’arrête bien à Dole -ville qui se situe entre Besançon et Dijon-. Elle possède un billet pour le prochain TER mais préfère prendre le TGV pour ne pas être en retard. Elle devra payer un supplément mais, elle peut prendre place à bord du train. Je lui montre d’ailleurs une place où elle pourra s’installer le temps du trajet.

Une fois le train en marche, je retourne vers elle pour encaisser le supplément. Je me trompe sur la date mais prends bien soin de marquer Dole. Ne sachant pas qu’elle connaissait le trajet, j’explique à mes collègues que tout est réglé pour son billet et qu’il faudra la prévenir lorsque nous serons arrivés à Dole. Nous retournons voir les autres passagers pour contrôler les billets.

Une vingtaine de minutes plus tard, la jeune femme revient vers nous. Elle s’inquiète car elle pense avoir passé Dole. Nous la rassurons en lui précisant qu’il reste encore quelques minutes. Elle dit ne pas reconnaître le paysage et semble sûre d’elle.

Encore une fois, j’essaie de la rassurer : « Ne vous inquiétez pas mademoiselle, il reste encore quelques minutes avant d’arriver en gare. Si vous le souhaitez, nous pouvons vous prévenir. »

Elle insiste et finalement les autres passagers décident de prendre part à la conversation : « Mais, le train ne n’arrête pas à Dole normalement, il va à Dijon mais ne s’arrête pas entre deux !». Cela m’a vaguement rappelé un sketch qui me faisait rire autrefois mais là, bizarrement, je n’avais pas envie de rire. Les passagers avaient raison, cela fait 2 mois que le TGV du samedi midi ne s’arrête plus à Dole. Les habitudes reprenant le dessus, nous avions quelque peut oublié ce petit détail.

Confus, j’ai ramené la jeune femme à sa place. Je ne suis pas sûr qu’elle ait vraiment apprécié le paysage des champs de moutarde mais au moins elle ne paiera pas le retour…

Laisser un commentaire

Partenaires