A la porte !

Être policier n’est pas toujours facile.
Avec mes collèges hier , on a procédé à une expulsion.
Dans notre métier , il ne faut surtout pas montrer ces émotions , de véritables blocs de glaces. Mais là franchement c’était dure. On est arrivé devant la porte de l’appartement , on aurait dit qu’il y avait un terroriste à l’intérieur. On était tous au taquet , l’un avec sa massue pour enfoncer la porte au cas ou les personnes concernées ne veulent pas ouvrir.
Franchement ça faisait peur, on devait ètre une dizaine à attendre devant la porte. Mon collège tape super fort à la porte alors qu’il était 8 heures du matin.
Un ado ouvre la porte , on l’avait réveillé le pauvre. Il était tout seul , je suis obligé de lui dire la raison de notre visite avec l’huissier qui était juste derrière lui. Je me sentais trop mal mais j’avais pas le choix , c’est mon boulot.
Le petit n’a même pas eu le temps de comprendre ce qu’il se passait. Je vous assure , il a été trop fort , il n’a rien exprimé , ni colère , ni tristesse.

Le gardien de l’immeuble ne voulait pas assister à ça , alors le petit , tout seul , il a rempli plein de valises. Il a pris plein de vêtements , de nourritures , ils les a sorti de l’appart TOUT SEUL sans rien demander. Il a prévenu sa soeur qui n’habitait plus avec lui, toujours dans un calme impréssionnant.
Je me sentais vraiment trop mal mais encore une fois je ne faisais que mon job.
Il y a des jours comme sa ou je me demande pourquoi je fais un métier comme sa. J’avais l’impression d’être un vrai imbécile qui vient bousiller la vie d’un jeune homme en un instant. Il nous a rien demandé le petit , il nous l’a bien montré.
Tout le monde est sorti de l’appartement et on a refermé la porte dans un claquement. L’histoire était clause, enfin de notre point de vue si je puis dire.
En tout cas , sincèrement , j’aimerais vraiment évité ces jours où l’on devient inhumain.

Laisser un commentaire

Partenaires