Archives mensuelles : septembre 2012

Poisse au restaurant

Je suis étudiante en première année de licence et pour avoir un peu d’argent et arrondir mes fins de mois je travaille comme serveuse dans un restaurant bar trois jours par semaine. Un jour, c’était un vendredi, oui c’est ça je m’en souviens parce que c’était un vendredi 13. Moi qui ne suis pas croyante en tout ce qui est : miroir brisé= sept ans de malheur, chat noir= mauvais présage, passage sous une échelle= malchance etc., je n’allais surement pas croire à un vendredi 13. Pour moi ce n’était qu’un jour ordinaire. Ce jour là, comme d’habitude, je me lève, je prends mon petit déjeuner et me prépare à aller travailler jusqu’à 20h. Lorsque je sortis de mon immeuble j’aperçus mon bus qui quittait la station, trop tard je l’avais raté, pourtant il ne devait passer que 5 min après, ce qui fait que normalement j’étais en avance, je décidais alors de prendre le métro, là en plein milieu du trajet, le métro s’arrête pour cause de rupture de courant. La galère j’allais être en retard pour mon travail, je pris alors mon téléphone pour appeler mon patron mais avec la chance que j’avais, plus de batterie.

Continuer la lecture

Le retard de la boulangerie

C’était il ya quelques années, lorsque j’ai commencé comme apprenti dans la boulangerie de mon voisin, et étant nouveau il était de soi que c’était moi qui devait faire toutes les tâches qu’on pourrait appeler d’ennuyeuses, très ennuyeuses même.
Bref, je devais me lever tous les jours à 2h du matin, prendre mon vélo, et rejoindre la boulangerie qui était à environ 5km de chez moi (alors que mon voisin, lui, profitait de sa nuit),n’ayant pas de voiture, je vous laisse imaginer lorsqu’il pleuvait ou neigeait. Je devais entre autre réceptionner toutes les matières premières qu’on nous livrer : farine, sucre, levure etc., préparer les pâtes pour le pain, les croissants, et nettoyer tout ce qui pouvait être nettoyé, pour qu’à 6h la cuisson commence.
Pendant les vacances d’été, mon voisin me fit confiance et me laissa gérer la boulangerie pour une durée d’une semaine, pendant qu’il prenait des vacances, et embaucha un nouvel apprenti. Enfin, j’étais le chef, le maitre absolu, et je faisais faire au nouvel apprenti tout ce que je faisais avant qu’il n’arrive, et bien sure il n’a pas échappé à la corvée de 2h du matin.

Continuer la lecture

Partenaires