Archives mensuelles : juillet 2012

La bouteille du courage…

Comme chaque matin, le réveil sonna, affichant 5h30.
A peine avais-je levé les couvertures, que mon corps fut envahi de spasmes, comme transpercé par une multitude d’épées aiguisées. Il faisait froid, trop froid. L’hiver était arrivé en ville, et à une heure si matinale, la température devait avoisiner les 1 degré. Dans ces cas là, plus vite on s’habillait, plus vite on pouvait exalter le moment du café bien chaud.
Le but était de se motiver assez pour rejoindre les compagnons de route à 6h45 précises, au départ des camions. Tout le monde fut à l’heure et nous avons donc pu commencer vite notre embardée. Chacun faisait des blagues ridicules pour essayer d’oublier le froid environnant. Nos mains gelées nous donnaient l’impression de se briser totalement au fur et à mesure que nous empoignions les poubelles pour les vider. Malgré nos grosses chaussures, je ne sentais plus mes pieds, et mon corps tremblait de façon incontrôlée.
Le café habituel chez madame Lapierre, une femme âgée, drôle et adorable ne fut jamais aussi réconfortant que ce jour là. Il nous donna du courage pour continuer et affronter le regard de certaines personnes bien trop hautaines pour estimer nos services. Continuer la lecture

1ère journée inoubliable dans ce club

En 2003, finissant l’école début-juin, j’ai effectué une demande de stage auprès de Cholet-Basket, club de basket professionnel de basket de ma ville natale, dans le domaine de la communication, pour une durée de deux semaines. Ayant effectué ce stage, les membres du bureau furent enchanté et m’offrirent un t-shirt et un short du sponsor du club. Ensuite, je proposais mes services si un besoin ultérieur survenait. J’ai donc effectué une semaine de plus en 2004 et 2006 pour la mise à jour du site. Entretenant ainsi une excellente relation avec le Responsable communication du club, il me proposa au début de la saison 2007-2008 de devenir bénévole à la rédaction d’article sur les matchs de l’équipe. Mon rôle était donc d’assister aux matchs et de rédiger en direct un petit résumé de ceux-ci.
J’ai donc accepté sans hésiter et je me retrouvais dès le premier match en tribune de presse, accompagné d’un PC portable, au milieu de journaliste professionnels. Sachant que j’allais passer environ deux heures assis sans pouvoir me déplacer, j’achetais par précaution un verre de Coca. A l’échauffement, un ballon fut, malencontreusement envoyé dans ma direction et renversa le verre de Coca … sur moi. Tous les regards se braquèrent sur moi et je me retrouvais alors dans une situation inconfortable. Continuer la lecture

Partenaires