Archives mensuelles : décembre 2011

Relation sexuelle au lycée

Je venais de finir mes études, ayant passé un concours avec brio, je cherchais donc à intégrer un centre hospitalier où je pourrait appliquer tout ce que l’on ma enseigner.
La tache était rude. En effet, les infirmières qui sont recrutées doivent avoir un minimum d’expérience avant de trouver un poste qui leur convient.
Je me suis donc tournée vers un lycée situé à quelques pas de chez moi.
Aussitôt dit, aussitôt fait, ma candidature envoyée et l’entretien passé je commençais donc lundi à la première heure dans un CDD de 1 mois pour faire une période dite de « test ».
Je suis arrivé dans ce lycée surpris qu’il n’y ai aucune fille, après renseignement l’on ma dit qu’il s’agissait d’un lycée professionnel et que les filles se faisait rare dans ce lycée, ce qu’on avait omis de me dire.
Le premier patient arrive, il s’agissait évidement d’un garçon, plutôt mignon je dois dire.
Il me dit qu’il a un mal de ventre atroce, je l’invite donc a s’allonger sur la table pour que j’examine ce qu’il peut bien avoir.
Je commence à lui appuyer sur certaines zones du ventre bien défini comme l’on m’avait appris à l’école et lui demande s’il ressent une douleur quelconque.

Continuer la lecture

Un serpent ! MDR !

Par une après midi chaude et étouffante dans le Gard, un gars assez bizarre m’a appelé au poste, il m’a chuchoté ces mots à l’oreille
-Police ? Euh … Écoutez, j’ai un petit problème.
-Quel problème ? demandais-je, étonné par son ton peu condescendant.
-Un serpent s’est introduit chez moi, répondit-il.
-Un serpent! (J’étais assez étonné, il n’y avait pas mille espèces de ce genre dans le coin ! A vrai dire, pendant un instant j’ai cru qu’il bluffait).
-Un grand serpent, insista-t-il.
-Grand comment ?
-GRAND ! finit-il par me hurler, puis tout à trac il m’annonça son nom, son adresse et me demanda ou plutôt m’ordonna de lui envoyer deux voitures immédiatement. Mais j’étais encore plus ou moins sceptique alors j’ai insisté :
-Bon monsieur, calmez-vous. Vous disiez que ce serpent était énorme. Combien à peu près ?

Là, il était vraiment enragé que je pouvais sentir au bout du fil la panique qui le gagnait. Il me criait :

Continuer la lecture

Partenaires